No results

Tanguy, Éric

Né à Caen en 1968, Éric Tanguy est à ce jour l’un des compositeurs français de sa génération les plus joués et diffusés à travers le monde. Elu compositeur de l’année par les Victoires de la musique classique en 2004 et 2008, Éric Tanguy a suivi l’enseignement d’Horatiu Radulescu, puis celui d’Ivo Malec, de Gérard Grisey et Betsy Jolas au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il a reçu tout au long de sa carrière de nombreuses récompenses : le Stipendienpreis de Darmstadt (1988), le prix Villa Médicis Hors les murs (1989), bourse du Haut Conseil culturel franco-allemand (1991), concours Villa Médicis (1992), le Kranichsteiner Musikpreis de Darmstadt (1992), le prix André-Caplet de l’Institut de France (1995), le prix Hervé-Dugardin de la SACEM (1997), le Grand prix de la SACEM pour sa carrière (2012), le Grand prix Lycéen des compositeurs (2014).
Pensionnaire à l’Académie de France à Rome (1993-1994), Éric Tanguy a été l’invité spécial d’Henri Dutilleux au Tanglewood Music Center (États-Unis). Il a été compositeur en résidence auprès de l’orchestre de Champagne-Ardenne (1995), de Lille (1996), de l’Orchestre de Bretagne de 2001 à 2003 ainsi qu’au festival des Arcs en 2011. Il a été le compositeur invité du festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui à Caen (2007) et du Festival’Holstebro au Danemark en 2012. En 2015, il était l’invité de la Kone Foundation (Saari Residence) en Finlande et compositeur en résidence de l’Open Chamber Music Festival de Prussia Cove en Grande-Bretagne à l’invitation de Steven Isserlis. Il est nommé compositeur en résidence pour les éditions 2018 et 2019 du Festival international de musique de Besançon Franche-Comté
Son catalogue compte une centaine d’ œuvres, du solo jusqu’aux concertos, pièces vocales et symphoniques qui figurent au répertoire des interprètes majeurs de notre temps : chefs d’orchestre (Alain Altinoglu, Lionel Bringuier, Semyon Bychkov, Fabien Gabel, Louis Langrée, Ville Matvejeff, Enrique Mazzola, Vahan Mardirossian, Ariane Matiakh, Seiji Ozawa, Michel Plasson, Pascal Rophé, François-Xavier Roth, Heinrich Schiff, Stefan Sanderling, Esa-Pekka Salonen, Yutaka Sado), solistes (Piotr Anderszewski, Nicholas Angelich, Suzana Bartal, Lise Berthaud, Claudio Bohorquez, Renaud et Gautier Capuçon, Marc Coppey, Alexandra Conunova, Henri Demarquette, Sabine Devieilhe, Anne Gastinel, Alban Gerhardt, Ivry Gitlis, Natalia Gutman, François- Frédéric Guy, Francois Leleux, Olivier Latry, Igor Levit, Edgar Moreau, Emmanuel Pahud, Alina Pogostkina, Rosanne Philippens, Júlia Pusker, Mstislav Rostropovitch, Alexandra Soumm, Josef Špaček, Akiko Suwanai), quatuors (Arditti, Arod, Attaca, Diotima, Elmire, Hanson, Modigliani, RosamondeYsaÿe), trios (Metral, Sora, Roozeman, Wanderer), ensembles (Intercontemporain, Tokyo Sinfonietta, London Sinfonietta) et de nombreux orchestres français et étrangers (Orchestre National de France, Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Boston Symphony Orchestra, Los Angeles Philharmonic, Helsinki Philharmonic, Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Prague Philharmonia, Orchestre Symphonique de Québec, BBC National Orchestra of Wales, Tonhalle Orchestra, Sinfonia Varsovia, Scottish Chamber Orchestra, Tapiola Sinfonietta, Wiener Kammerorchester, etc.). Il collabore régulièrement avec les écrivains Michel Onfray et Philippe Le Guillou.
En 2001, Mstislav Rostropovitch crée son deuxième concerto pour violoncelle aux Flâneries musicales de Reims puis le reprend à Boston et au Carnegie Hall de New York avec Seiji Ozawa et le
Boston Symphony Orchestra. Le comédien Michel Blanc en 2004 crée son monodrame Sénèque, dernier jour. Son Trio pour violon, violoncelle et piano a été créé à Radio-France par Marie-Joseph
Jude
, Stéphanie-Marie Degand et Cécilia Tsan, commanditaire de l’œuvre, et repris aux USA dans la série Jacaranda (Californie) par le Trio Pantoum en 2011.
En janvier 2014, Paavo Järvi dirige en création sa partition symphonique Affettuoso avec l’Orchestre de Paris, salle Pleyel. En mars 2015, la nouvelle version de In Excelsis a été créée à la Philharmonie de Paris par l’Orchestre National d’Ile de France dirigé par Enrique Mazzola. En décembre 2015, a été créé Matka pour orchestre, commande du Jyväskylä Sinfonia et de Ville Matvejeff, avec le soutien de la fondation Kone, à l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Sibelius.
En février 2016, Esa-Pekka Salonen dirige à trois reprises son oeuvre Affettuoso avec le Los Angeles Philharmonic au Walt Disney Hall. Puis en novembre 2017, son Concerto pour clarinette et orchestre est créé par Pierre Génisson et l’Orchestre Royal de Liège.
En 2018, il écrit Constellations, œuvre symphonique en création imposée pour l’édition 2019 du Concours international de jeunes chefs d'orchestre. The Desperate Man (2019) pour octuor à cordes est créé par le Quatuor Diotima et le Quatuor Arod lors de sa résidence au Festival international de musique de Besançon Franche-Comté.
Son Quintette pour piano et quatuor à cordes (2018-19) est une commande de l’École Normale de Musique de Paris à l’occasion de son centenaire. Deux nouvelles pièces vocales complètent son catalogue : Agnus Dei pour soprano et choeur mixte, créée à l’Opéra de Rennes par Violaine Le Chenadec avec le Choeur Mélisme(s) (direction : Gildas Pungier) et Miserere pour chœur, créée en la Basilique Sainte-Anne d'Auray par l'Ensemble vocal de Sainte-Anne d'Auray (direction : Gilles Gérard).
Entre 2017 et 2018 il publie deux livres avec Nathalie Krafft : Écouter Sibelius aux éditions Buchet Chastel, et un ouvrage biographique Cinquante questions pour 50 ans de questionnement publié par Aedam Musicae et préfacé par Michel Onfray.
En 2002, Eric Tanguy est nommé professeur de composition au conservatoire Paul Dukas du XIIe arrondissement de Paris et depuis 2017 à l’École Normale de Musique de Paris. Sa réputation de
compositeur et de professeur lui vaut d’être invité régulièrement à donner des master-classes et conférences à travers le monde. (UCLA, USC, Colburn School, NEC, Royal Academy of Music, Royal
College of music, etc.)
Les œuvres d’Éric Tanguy sont publiées par les Éditions Salabert depuis 1989. Un grand nombre d’entre elles ont été enregistrées par les labels discographiques Decca, Erato, Naïve, Transart, Intrada, Ohems Classics, Genuin.

Photo :  © V.Mardirossian 

 

 The desperate man (2019)
octuor à cordes
Regardez la vidéo
Consultez la partition
Éditions Salabert - En vente

Constellations (2018)
pour orchestre

Regardez la vidéo
Consultez la partition

Éditions Salabert - En location


Deux âmes simultanées (2018)
pour mezzo-soprano & piano
texte de Michel Onfray
Éditions Salabert - En vente

Concerto pour clarinette et orchestre (2017) 
pour clarinette & orchestre
Consulter la partition 
Voir la vidéo
Éditions Salabert - En location

Matka (2015)
pour orchestre
Consulter la partition
Voir la vidéo
Éditions Salabert - En location

In excelsis (2014)
pour orchestre
Consulter la partition 
Éditions Salabert - En location

Affettuoso, In Memoriam Henri Dutilleux (2013)
pour orchestre
Consulter la partition
Voir la vidéo
Éditions Salabert - En location

Concerto pour orgue et orchestre (2012/2013)
pour orgue & orchestre
Consulter la partition
Voir la vidéo
Éditions Salabert - En location

Photo d'un enfant avec une trompette (2011)
opéra de chambre sur livret de Michel Blanc
Consulter la partition
Éditions Salabert - En location

Trio (2010/2011)
pour violon, violoncelle & piano
Éditions Salabert - En vente

Concerto pour violoncelle n° 2 (2000)
pour violoncele & orchestre 
Editions Salabert - En location