No results
window.artists_page.rosterLetters = ['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']; window.artists_page.rosterInit(['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']); window.artists_page.noresults="Aucun résultat"; window.artists_page.otherkey = "Autre";

Essyad, Ahmed

Né à Salé (Maroc) en 1938, il réside en France depuis 1962.

Ahmed Essyad possède une solide double culture musicale, à la fois arabo-islamique — Conservatoire de Rabat — et occidentale — Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il fut l’élève dès 1962, de Max Deutsch en composition et analyse. Il sera bientôt son disciple privilégié. Celui-ci lui transmet la grande leçon de Schoenberg, qui fortifie son sens inné de la rigueur, du respect de l’artisanat, de l’intégrité artistique et intellectuelle, ce qui a contribué sans doute, à côté de réels problèmes matériels, à raréfier une production de très haute tenue, réalisant avec une acuité sans cesse croissante la synthèse de la musique arabo-berbère, dont il est un connaisseur éminent, et de la musique européenne incarnée par la grande tradition classico-romantique viennoise aboutissant à Schoenberg et à ses disciples.

L’écriture pour la voix représente les trois-quarts de la production d’Ahmed Essyad. L’enseignement de Max Deutsch permet à sa passion pour la voix de trouver sa confirmation. Durant trente années d’écriture, le précepte reçu de son seul maître (avec sa terre natale) selon lequel « la musique est vocale, sinon elle n’existe pas », guida son travail. Le guida parallèlement, ce souci de la mémoire des origines culturelles, empreinte de la présence de la terre et des hommes qui l’habitent.

Pour Ahmed Essyad, « une synthèse culturelle qui ne porterait pas la réflexion des hommes en avant, qui n’enrichirait pas le présent d’une expé- rience nouvelle, ne saurait permettre le double étonnement, continent à continent, ce territoire où l’homme peut se perdre enfin ».

De 1991 à 1994, il est com positeur en résidence à la Chartreuse de Villeneuve- lez-Avignon pour laquelle il compose un opéra-lumière d'après un livret de Bernard Noël, L'Exercice de l'Amour.

Compositeur en résidence au Conservatoire National de Région de Strasbourg en 1994. Grand Prix National de la Musique 1994. Compositeur invité du Festival Musica 94. Ahmed Essyad est Officier dans l'Ordre des Arts et Lettres. Il est actuellement en résidence à La Réunion afin d'écrire un oratorio à l'occasion du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage.

window.artists_page.bioTabs();