Actualités

Proust et ses musiciens

Proust et ses musiciens

En préfiguration de l'année Proust en 2022 (l'écrivain, à la santé fragile, est décédé des suites d'une maladie en 1922), le plus francophile des musiciens anglais, le violoncelliste Steven Isserlis a souhaité offrir à son public, toujours fidèle et passionné, un florilège proustien à son instrument. Le complément indispensable à l'année Saint-Saëns qui vient de commencer !
Les classiques, tels la sonate, fameuse, de Camille Saint-Saëns pour violoncelle, celle, non moins célèbre, de César Franck pour violon (arrangée ici pour violoncelle), ou encore la Romance et l'Elégie de Gabriel Fauré, y côtoieront des pièces que l'écrivain adorait, ou aurait adoré, entendre, mais qui ne figurent pas encore dans le panthéon de la musique de chambre made in Paris : les Variations chantantes sur un air ancien de Reynaldo Hahn, le Lamento de la sonate d'Henri Duparc et un Récitatif et Chant d'Augusta Holmès arrangé par le célèbre soliste anglais.
Un enregistrement à découvrir chez BIS Records, à l'occasion duquel Steven Isserlis nous gratifie, dans un entretien exclusif, de sa culture encyclopédique et de sa vision si authentique sur la musique française de l'époque d'À la Recherche du Temps Perdu. 

 

Retour