Lire & Ecouter

Bianchi, Pathos of Distance Bianchi, Pathos of Distance

Posté par Durand Salabert Eschig le 02 mai 2017

Oscar Bianchi à propos de son second quatuor

Comment une œuvre musicale, malgré son aspect concret en apparence, sa dimension "maternelle" peut-elle avoir une telle notion de "distance" ? Trois conditions, trois états de conscience portent à travers la pièce cette expérience de "distance" : expression, observation et contemplation. Si l'expression pouvait être considérée comme le simple acte de "faire", la simple condition de représentation, d'observation incarne son "counter-altar", un acte "d'éloignement", comme prenant distance sous la seule condition de faire. Du fait de la friction entre faire et observer, faire et réfléchir, comme une évolution transcendantale de l'acte intellectuel d'observation, la contemplation s'installe.


Retour
  • Partager