Lire & Ecouter

Meïmoun - Tsimtsoum à Aix

Posté par Durand Salabert Eschig le 30 juin 2016

François Meïmoun est une personnalité inclassable : musicologue, arrangeur et bien sûr compositeur. Ce dernier volet prend une part de plus en plus considérable dans son parcours, comme le montre son actualité. La musique de chambre tient une place importante, avec un quatuor avec piano et un quintette à cordes. On peut y lire la suite d’une démarche engagée avec le genre du quatuor à cordes. L’esthétique de Meïmoun offre une alliance subtile entre raffinement timbral et intelligence formelle. On retrouve également ces composantes dans son Concerto pour alto. On a également hâte d’entendre son œuvre pour piano à quatre mains – instrument que Meïmoun connaît bien pour le pratiquer lui-même.


Hersant - Tristia à l'Opéra de Perm

Posté par Durand Salabert Eschig le 20 juin 2016

A Perm, la rencontre s’annonce alléchante. D’un côté, Philippe Hersant, dont le langage s’affranchit des étiquettes pour privilégier une approche humaniste ; de l’autre, Teodor Currentzis, l’un des chefs les plus singuliers du moment, qui révolutionne autant Rameau que Tchaïkovski. Les deux artistes se retrouvent sur « Tristia » : dans cette œuvre, Philippe Hersant  s’est basé sur des textes de détenus, français comme russes. Une plongée poignante, dans laquelle l’écriture chorale joue sur un large spectre d’influences. 


Maresz - Répliques, concerto pour harpe augmentée

Posté par Durand Salabert Eschig le 26 mai 2016

Après son orchestration de la « Sonate » de Ravel, chaleureusement accueillie à Lyon, Yan Maresz s’apprête à révolutionner l’utilisation de la harpe. Dans son concerto, il a travaillé sur l’amplification et le traitement électronique de cet instrument. Un jeu sur le double, servi également par l’orchestre. Le compositeur revient ici, dans le studio de l’Ircam, sur les techniques employées, exemples à l’appui. La harpe comme vous ne l’avez jamais entendue !


Philippe Manoury, "Ring" tirée de la Trilogie Köln

Posté par Durand Salabert Eschig le 25 avril 2016

Articulée autour d’In situ, créé en 2013 lors des Donaueschinger Musiktage par l’Ensemble Modern et le SWR Sinfonieorchester sous la direction de François-Xavier Roth, la Trilogie Köln commencera par Ring, d’une durée d’environ 36 minutes, et se conclura par X, une composition pour un grand format auquel se joindra un chœur, quelques chanteurs et acteurs, ainsi que la musique électronique en temps réel. Les trois pièces de ce cycle seront créées, respectivement au cours des années 2016, 2017 et 2018, par le Gürzenich-Orchester Köln sous la direction de son chef, François-Xavier Roth, dans la salle de la Philharmonie de Cologne.

Pascal Dusapin, "Outscape"

Posté par Durand Salabert Eschig le 25 avril 2016

Cristian Măcelaru s'accompagne de la prestigieuse violoncelliste américaine Alisa Weilerstein pour la création d'un concerto de Pascal Dusapin commandé par le Chicago Symphony Orchestra.

"La piece est très intéressante combinaison de lyrisme nostalgique et d'élan d'urgence. On pourrait presque la qualifier de néo-romantique en ce qu'elle a d'émotionnellement ouverte, et pourtant son orchestration son langage sont vraiment tout à fait actuels. Il y a un jeu rythmique constant et complexe entre l'orchestre et le soliste qui donne à la pièce une belle énergie, qui en fait une écriture incroyable convaincante." Alisa Weilerstein


Yan Maresz orchestre Maurice Ravel

Posté par Durand Salabert Eschig le 29 mars 2016 Yan Maresz s’est lancé dans un pari réjouissant : orchestrer la Sonate pour violon et piano de Maurice Ravel. Une gageure tant cette partition est profondément chambriste, intime. Maresz, amoureux de la musique de Ravel, a privilégié un orchestre de chambre, dans le droit fil d’œuvres comme la Pavane pour une infante défunte ou le Tombeau de Couperin

Récompenses

Posté par Durand Salabert Eschig le 01 mars 2016

Les Éditions Durand Salabert Eschig sont heureuses de voir honorer en ce début d'année 2016 cinq de leurs compositeurs par de prestigieux prix.

Michel Tabachnik Benjamin dernière nuit à Lyon

Posté par Durand Salabert Eschig le 29 février 2016

C’est le fruit de la rencontre entre le compositeur et chef d’orchestre Michel Tabachnik et l’écrivain Régis Debray. Avec la complicité de l’Opéra de Lyon et de son directeur Serge Dorny, ce duo livre un opéra intitulé Benjamin dernière nuit, nous plongeant entre rêves et réalité dans la vie de Walter Benjamin. D’une grande diversité esthétique, cet opéra fait écho aux influences artistiques, culturelles du philosophe. La mise en scène a été confiée à John Fulljames et la direction musicale à Bernhard Kontarsky, spécialiste de la musique contemporaine.

Dong-Myung Kim

Posté par Durand Salabert Eschig le 28 février 2016

L’œuvre récompensée dans le cadre de l’édition 2016 du Concours des jeunes compositeurs Coréens, organisé par l’ensemble 2e2m en partenariat avec les éditions Durand-Salabert-Eschig et l’Institut Français ainsi que l’ensemble TIMF, est Flower Blossom with waving par Dong-Myung Kim. L’œuvre sera publiée par les éditions Durand et créée le 10 mars à l’auditorium Marcel Landowski à Paris, puis rejouée à Tongyeong le 1er avril 2016.