Xenakis, Iannis

Compositeur, architecte, ingénieur civil, Iannis Xenakis est né le 29 mai 1922 à Braïla (Roumanie). Résistant de la Seconde Guerre Mondiale, puis condamné à mort, il est réfugié politique en France depuis 1947 et naturalisé français depuis 1965.

Il a étudié à l'Institut Polytechnique d'Athènes avant d'entreprendre des études de composition musicale à Gravesano avec Hermann Scherchen, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Olivier Messiaen. De 1947 à 1960, il est collaborateur de Le Corbusier comme ingénieur et architecte.

Inventeur des concepts de masses musicales, de musique stochastique, de musique symbolique ; ayant introduit le calcul des probabilités et la théorie des ensembles dans la composition des musiques intrumentales, il fut l'un des premiers à se servir de l'ordinateur pour le calcul de la forme musicale. Pionnier également dans le domaine de l'électro-acoustique, auteur de plus d'une centaine d'oeuvres pour toutes formations, il apparaît aujourd'hui comme l'une des figures les plus radicales de l'avant-garde, ayant inventé la plupart des techniques compositionnelles caractéristiques de la musique d'après 1945, mais aussi l'un des rares créateurs dont la vitalité ne s'est jamais démentie, et qui a, de plus, conquis un large public.

Architecte du Pavillon Philips à l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958 ainsi que d'autres réalisations architecturales telles que le Couvent de La Tourette (1955), il a composé Polytopes - spectacles, sons et lumières - pour le Pavillon français de l'Exposition de Montréal (1967), pour le spectacle Persepolis, montagne et ruines de Persepolis, Iran (1971), pour le Polytope de Cluny, Paris (1972), pour le Polytope de Mycènes, ruines de Mycènes, Grèce (1978), pour le Diatope à l'inauguration du Centre Georges-Pompidou, Paris (1978).

Il est fondateur et président (1965) du Centre de Mathématique et Automatique Musicales (CEMAMU) de Paris ; Associate Music Professor de l'Indiana University, Bloomington (1967-1972) et fondateur du Center for Mathematical and Automated Music (CMAM), Indiana University, Bloomington (1967-1972) ; Il est aussi chercheur du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Paris (1970) ; Gresham Professor of Music, City University London (1975) et professeur à l'Université de Paris - Sorbonne (1972-1989).

Quelques-unes de ses oeuvres :

Kassandra (1987)
seconde partie de l’Oresteïa sur des textes d’Eschyle
pour baryton (amplifié) jouant sur un psaltérion à 20 cordes et percussionniste
Editions Salabert - Location

Pléïades (1978)
pour 6 percussionnistes
Editions Salabert - Location
Pleïades sur Youtube

Jonchaies (1977)
pour 109 musiciens
4(2pic).4(2cor ang).6(clpic, 2clB, clCB).4(2cbn)- 6.4.4(2trbT, 2trbB).1(tbCB), timb, 5perc, crd (18.16.14.12.10)
Editions Salabert - Location

Nuits (1967)
phonèmes sumériens, assyriens, achéens et autres
pour 12 voix mixtes solistes ou chœur mixte
Editions Salabert - Vente
Nuits sur Youtube

Terretektorh (1965-1966)
pour 88 musiciens éparpillés dans le public
3(pic).3.3(clpic, clB).3(cbn)-4.4.4.1, 3perc, crd (16.14.12.10.8), chaque musicien possède en plus : 1 wd-bl, 1 fouet, 1 maracas, 1 sirène Acmé
Editions Salabert - Location
Voir le manuscrit

Iannis Xenakis sur Youtube

 

Iannis Xenakis
  

Droits de reproduction

Photos libres d'utilisation pour usage promotionnel exclusivement. Utilisation commerciale rigoureusement interdite. Les droits de reproduction pour usage commercial doivent être impérativement soumis à l'autorisation de l'auteur.

Nos Compositeurs
A
artists_page.rosterLetters = ['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']; artists_page.rosterInit(['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']); artists_page.noresults="Aucun résultat"; artists_page.otherkey = "Autre";
artists_page.bioTabs();