Villa-Lobos, Heitor

Heitor Villa-Lobos est né à Rio de Janeiro (Brésil) le 5 mars 1887. Son père, professeur et fonctionnaire, était aussi musicien ; il apprit à son fils la clarinette et le violoncelle. Heitor apprit également la guitare en catimini, contre l’avis de sa maman qui aurait souhaité qu’il devienne médecin.Très jeune, Villa-Lobos joue dans des « chôros », groupes de musique populaire et, dès 16 ans exerce comme musicien indépendant.

En 1905, il quitte sa vie difficile et visite le nord du Brésil. L’année suivante, après avoir visité le sud (qu'il juge un peu décevant), il compose les Canticos Seranejos pour petit orchestre (1907). Délaissant ses études d’harmonie, inintéressantes pour lui, il voyage dans les différents états du Brésil avec son ami musicien Donizetti. A cette époque, ils vivent de diverses petites prestations dans les villages.

De retour à Rio, il compose des opéras, des pièces pour cordes, pour piano, ainsi que des pièces liturgiques. Assez rapidement, sa musique dépasse les frontières. Villa-Lobos, avec l’aide de mécènes, séjourne à Paris où il rencontre de nombreux artistes, tels F. Schmitt, P. Picasso, F. Léger… Pour vivre, il vend certaines de ses partitions et donne des leçons.

A Paris, il rencontre un terrain favorable à ses œuvres parmi les plus marquantes et se manifeste comme un bon chef d’orchestre, malgré sa direction « atypique ». En Europe, à Londres, Vienne, Berlin, Bruxelles, Liège et autres, il dirige ses œuvres ainsi que celles d’autres compositeurs d’avant-garde. Aux Etats-Unis, où il séjourne pour la deuxième fois en 1947, il crée l’opéra Magdalena.

Ses dernières années s’assombrissent par la découverte d’un cancer et ce depuis 1948 ; ceci ne l’empêche pas d’écrire un nombre impressionnant d’œuvres jusqu'à son Quintetteinstrumental de 1958. Il meurt l’année suivante, à Rio de Janeiro, le 17 novembre.

Nouvelle édition des œuvres d'Heitor Villa-Lobos
 
En collaboration avec l’Academia Brasileira de Música (ABM), Durand-Salabert-Eschig met à jour ses éditions de plusieurs œuvres du compositeur brasilien Heitor Villa-Lobos. Partie intégrante d’un programme éditorial extensif, un certain nombre d’œuvres qui ont longtemps souffert d'éditions de qualité moindre font l’objet d’une révision importante et d’une nouvelle gravure. Les nouvelles éditions sont pour la plupart des œuvres pour orchestre.
 
Les anciennes éditions, datant du milieu du XXe siècle, étaient souvent réalisées à la main, avec beaucoup d’erreurs provenant d'incertitudes dans les manuscrits du compositeur ou simplement de fautes de transcription. On sait pertinemment que le compositeur ne relisait pas les partitions publiées et que beaucoup d’erreurs pouvaient passer sans être détectées. Dans d’autres cas, la main du copiste n’était simplement pas toujours très fiable, et après plusieurs générations de réimpressions les parties séparées sont devenues illisibles.
 
Les nouvelles éditions sortiront sous l’égide du musicologue Roberto Duarte de l’ABM et de David Bray, responsable du service éditorial des Éditions Durand, avec les contributions d’autres éminent musiciens brésiliens et avec le concours de l’OSESP (Orquestra Sinfônica do Estado de São Paulo – l’Orchestre symphonique de l’état de São Paolo). Pour la première fois, il y aura une édition correcte et bien documentée, qui sera publiée par les Éditions Durand.
 
Antonio Carlos Neves Pinto (de l’OSESP) a écrit : « L’œuvre [de Villa-Lobos] fascine par sa technique, ses sonorités insolites et sa poésie brésilienne. Avec son énorme talent et sa facilité en composition, il a écrit plus de mille œuvres et n’a rien révisé. Il disait qu’avec le temps consacré à la révision d’une pièce il aurait pu en écrire beaucoup d’autres. En raison de cette vaste production et sans une relecture adéquate, les interprètes ont fréquement trouvé le matériel d’orchestre de qualité médiocre. L’OSESP a initié un projet d’édition majeur et une révision musicologique de toutes les symphonies de Villa-Lobos, incluant également quelques œuvres d’orchestre tombées dans l’oubli… [ce qui donnera] à la communauté musicale internationale la possibilité de connaître mieux ces œuvres magnifiques. »
 
Les premières œuvres à paraitre, pour la période automne/hiver 2015, seront :
Concerto para violão (concerto pour guitare) consulter la partition
Symphony n° 10 – Amerindia
Madona
Bachianas brasileiras n° 9
Alvorada na floresta tropical

 
Les œuvres seront disponibles chez ABM pour l’Amérique du sud et aux Éditions Durand pour le reste du monde.
Pour plus d’informations, merci de nous contacter

Nos Compositeurs
A
artists_page.rosterLetters = ['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']; artists_page.rosterInit(['A','B','C','D','E','F','G','H','I','J','K','L','M','N','O','P','Q','R','S','T','U','V','W','X','Y','Z','Autre']); artists_page.noresults="Aucun résultat"; artists_page.otherkey = "Autre";
artists_page.bioTabs();